Poétise la vie - Magazine culturel de Françoise Grimaud - -


03 septembre 2016

PETIT TRAITE SUR LA LETTRE « H » (en ce début d'année scolaire)

Le H comme invalide

L’isolement du H

La malédiction du H

 

H, 8ème lettre de l’alphabet

H, sixième consonne muette

Au début ou à la fin des mots

Un être Humain vit très bien

Sans son H

 

Une belle Harmonie n’a pas non plus

Besoin de H, pour qu’on l’apprécie

Un Homme sans H sera toujours aussi

Puissant ou malfaisant

Pour qu’il vive notre H

Il faut lui donner la main

 

Les consonnes c, s, p, t

Ont cette gentillesse

Si le c lui donne la main,

Il a le pouvoir de faire taire

Une assistance trop agitée

CHutt !! le son cH

Dans cHemin, il ouvre la voie

De tous ceux qui la cHercHent

Et dans cHercHent, il est présent

Deux fois avec le cH, tellement Heureux,

Par contre dans Heureux, (il n’a pas droit à la parole)

 

Le cHeval, il l’aime, le cHien aussi

Celui qu’il préfère est le cHiHuaHua, bien sûr

Et il sait se faire si cHaleureux

Dans des petits mots doux

 Comme cHoucHou

Dites le cH, doucement

Non, ce n’est pas un sifflement

C’est un cHuintement léger

 

Avec le s, il nous donne le même son

Qu’avec le c

Il fait son sHow, et s’amuse avec

Le sHampooing

 

Associé au p, ph, il est

PHare, pHénomène (là, il est fe)

Très utile, pour éclairer ou éblouir

Un public

Il pHilosophe, psycHologue (exception , son ke)

Il télépHone

 

En fait, c’est une lettre de dépannage, pensez-vous

On le retrouve avec le t, mais là,

Pas de son particulier,

Il se fait si discret que le t se prononce pareil qu’il soit ou non,

 Accompagné d’un H, tout du moins

En langue française,

On est au tHéâtre, et le H fait silence

On boit le tHé, sans lui aussi,

Même pour suivre une tHérapie,

On oublie de le faire parler

 

Qu’il n’ait pas droit d’être un H sonore en langue française avec le t, pas grave,

Il ira traverser la MancHe et se régalera

Au Royaume Uni

Ou aux Etats- Unis

Où, là, il est très présent

 

Mon H, moi, je t’aime

 J’aime particulièrement les consonnes

Et surtout toi, car, tu es une consonne

« Handicapée »

Comme moi !

 

 Ce petit traité sur le H est un petit amusement

 Il y aurait beaucoup à ajouter

Si vous le voulez, continuez....

 

copyright françoise grimaud

alettreh

Texte prélévé dans mon recueil de poèmes publié dont lien dessous

https://www.edilivre.com/poetise-la-vie-vibre.html#.V8qCfI2JjIU

 

Posté par Et si un jour à 09:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


30 août 2016

POUR TOI, ABBE PIERRE

POUR TOI ABBE PIERRE

Tu nous as laissés orphelins

Le 22 janvier 2007

Obsèques le 26 janvier 2007

Tu avais 94 ans

J’aurais dû y penser

Qu’en approchant des 100 ans

Un jour, tu partirais

Mais, tu semblais

Tellement éternel

Toi, le prophète

Toujours à l’écoute

Des plus pauvres

Les défendant

Hurlant

Tenant tête aux plus hautes

Autorités politiques

Ou religieuses

De tous pays

De tous bords

 

Tu disais que

Tu partirais

En grandes vacances

Lorsque tu quitterais

Cette vie terrestre

Mais, moi, je sais

Que tu es toujours là

A nous protéger

A scruter si l’on

Continue bien

Ton œuvre

 

Un Abbé Pierre

Comme toi

Ça ne disparait pas

Ton corps physique, lui,

Est parti

Mais, toi

Tu es là

Tu seras toujours là

Tu fus mon papa

Mon guide

Tu m’as rendue meilleure

Et je t’en remercie

Et je te suivrai

Toujours

Sur ce chemin d’Emmaüs

Que tu as tracé sur terre

 

Donne moi la main

Tu vois, ça marche

Je t’ai senti

Tu es toujours là !

 

Copyright françoise grimaud

 

abbé pierre

Poème 94/100 de mon recueil de poèmes

lien dessous

https://www.edilivre.com/poetise-la-vie-vibre.html#.V8WyDo2JjIU

 

Posté par Et si un jour à 18:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 août 2016

Citation de Dante Alighieri

"Il n'est pas de plus grande douleur que de se rappeler,

au sein de la misère, les temps heureux"


Dante Alighieri "L'enfer"

 

dante

 

Posté par Et si un jour à 17:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 août 2016

De EX à IN, mais pas "HAS-BEEN"

E et x = ex

Sont les deux lettres

Parmi les plus employées de ce siècle

Nous sommes les ex- soixante huitards

Les baby boomers

Nous avons presque tous divorcé

Donc, nous sommes des " ex "

 

Jamais un siècle n'a connu autant

De changements permanents

Avant, nos parents gardaient tout

Et tout se transmettait

De génération

A génération

 

Tout cela, c'est fini

Nous vivons

Au royaume des ex

Génération kleen-ex

Nous avons tous

Un ex-copain

Un ex-boulot

Un ex-vélo

Une ex-bagnole

Un ex-appart ou

Une ex-maison

Un ex-frigo

Un ex-matelas

Une ex-couleur de cheveux...

La liste est trop longue

Pour tout citer


Tous ces "ex " ont généré

Des mouvements comme Emmaüs

Ou les vide-greniers

Car il faut bien

Les recaser tous ces " ex "

 Qui abîment notre planète

 

Et maintenant

Nous devenons "in "

Papy et mamy boomers

Dans le vent

 Des " ex " très " in "

Mais pas "has been"

 

copyright françoise grimaud

aaaachat 

Poème n°98/100 dans mon recueil publié par éditeur

https://www.edilivre.com/poetise-la-vie-vibre.html#.V7gOB42JjIU

 

Posté par Et si un jour à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 août 2016

Citation

NE REGRETTE PAS DE VIEILLIR, C'EST UN PRIVILEGE REFUSE A BEAUCOUP !

citation

Posté par Et si un jour à 20:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]